MA Natur'
Naturopathie à Chailly-en-Bière
 

Muriel Anavoizat - MA Natur'

Ne craignons pas les VIRUS Saisonniers !

09 Déc 2021 Muriel ANAVOIZAT Sphère ORL

79 vues

Avec l'arrivée de l'hiver, les virus saisonniers s'en donnent à cœur joie !

Pas un hiver, sans que les médias ne parlent d’épidémies (angine, gastro, bronchite, bronchiolite, grippe), et qu'elles ne fassent la UNE du journal de 20H00.

Même si le corps médical ne manque pas de ressources, il nous appartient de PRENDRE EN MAIN NOTRE SANTE.

Notre corps nous envoie des PETITS SIGNES, que nous ne savons plus écouter.

Avant la création de la CPAM - Sécurité Sociale (ordonnances de 1945), nos anciens savaient lire ses messages. Qu'en est-il aujourd'hui ?

Soyons vigilant ! Un simple nez qui coule peut finir en gastro.

Mettons en place les premiers gestes dites "de grands-mères" qui nous aiderons à passer la saison hivernale.

Prenez soin de vous ! et soyez acteur de votre Santé.

Tout débute par un NEZ qui coule !

On ne met pas forcément un nom. Mais le corps médical l'appelle RHINITE, une inflammation de la muqueuse nasale, provoquée par une infection virale. La majorité des personnes n'y prêtent pas attention ! Et pourtant, sa transmission est facilitée par un contact direct entre individu, ou indirect via des objets contaminés. Il ne faut que quelques jours pour que votre entourage présente les mêmes symptômes...

Premiers gestes :

  • Se lavez les mains au savon régulièrement,
  • Se nettoyez le nez au sérum physiologique,
  • Aéréz sa maison, s'oxygénez,
  • Stoppez la consommation de laitage et de sucre.

Maintenant, le NEZ est bouché !

Le nez est bouché, l'inflammation devient aigüe. La muqueuse des cavités sinusiennes situées dans les os de la face et la boîte crânienne sécrètent de plus en plus de mucus, mais le nez étant bouché, il n'y aucune évacuation de liquide. Un "réservoir" se crée au niveau des muqueuses nasales et sinusales, entrainant une augmentation de l'inflammation. C'est la SINUSITE.

Premiers gestes :

  • Ayez recours aux inhalations aux huiles essentielles,
  • Consommez des aliments riches en souffre : choux, oignons, radis noir, ail, ....

La GORGE devient irritée !

La toux arrivent, la déglutition devient difficile ! Ce sont les premiers signes d'une irritation ou d'une inflammation des parois du pharynx ou/et du larynx : PHARYNGITE, ANGINE, LARYNGITE.

Les causes sont multiples : écoulement nasal, enrouement, toux, fièvre plus ou moins modérée...

Généralement, la situation s'améliore sous quelques jours !

Premiers gestes :

  • Ayez recours aux gargarismes d'eau salée ou de "Vinaigre des 4 valeurs"
  • Ayez recours aux inhalations aux huiles essentielles (les Eucalyptol),
  • Préférez les aliments liquides : jus de légumes ou de fruits rouges, soupes de saison ...

Parfois, l'inflammation tombe sur l'INTESTIN ...

Les virus doivent être évacués par l'organisme. Le transit intestinal s'accélère, avec l'apparition de nombreuses selles généralement liquides : la diarrhée.

Elle peut s'accompagner de nausées, vomissements, douleurs abdominales, crampes, fatigues et parfois fièvres. C'est la fameuse GASTRO-ENTERITE.

Premiers gestes :

  • Buvez de l'eau argileuse, ou de l'eau de riz filtrée,
  • Priviligiez le riz, les carorottes, les bananes, coings, compote, myrtille.

Ou tombe sur les BRONCHES !

C'est la BRONCHITE, une infection du système ORL bas. Elle fait souvent suite à une infection du système ORL supérieur. 

Au bout de quelques jours, la toux sèche devient grasse, et des mucosités purulentes apparaissent...

Premiers gestes :

  • Buvez des tisanes chaudes à base de thym, eucalyptus, citron, miel... afin d'hydrater les muqueuses.
  • Supprimez les sucres, les laitages et les graisses cuites.
  • Renforcez votre système immunitaire grâce à la propolys et au sirop de sureau.

Vous avez maintenant les OUTILS pour lutter contre les VIRUS saisonniers.

Et rappelez vous ! 

Un virus est un "être" vivant qui ne demande qu'à survivre ; pour cela, il doit parasiter nos cellules pour pouvoir se développer.

Dans notre monde actuel, nous oublions que des particules ou cellules (autres que les nôtres existent !). Restons humble devant la Nature !

La virulence du virus dépend :

  • de la souche virale,
  • du "terrain" de la personne (son âge, son stress, l'état de sa flore intestinale, ses facteurs de comorbidité…)
  • de la capacité au virus de se développer rapidement.

Prenez soin de vous !


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de L'Omnes

Connexion